Service ADPC
Débistrage

ADPC, une équipe de ramoneurs experts en  débistrage de cheminée en Seine et Marne 77.
Sur certains conduits de fumée, le ramonage classique peut ne pas venir à bout de dépôts plus rigides. Il faut exécuter un débistrage pour libérer votre conduit.

Quand recourir au débistrage ?

Le composant le plus coriace des dépôts de fumée, c’est le goudron. Pour simplifier, le mélange de goudron, de vapeur d’eau, de dépôts huileux et de suie donne le bistre. Ce dépôt marron noirâtre qui se rigidifie et encrasse les conduits de cheminées. Un simple ramonage de cheminée ne suffira pas toujours pour éliminer cette couche. Pour la retirer il faut une opération spéciale : le débistrage. Notre entreprise de ramonage de Seine et Marne ADPC propose ce service depuis plus de 20 ans dans tout le département 77.

Pour rappel ou information, selon la norme DTU 24.1, le debistrage est obligatoire avant le tubage d’une cheminée, soit à réaliser par un ramoneur cheministe expérimenté deux fois par an pendant toute l’année et de préférence avant la saison de chauffe.

 

Qu’est-ce que le débistrage ?

Le débistrage est un ramonage spécialisé qui consiste à retirer le dépôt rigide des parois de cheminées. Ce dépôt de goudrons durcis résiste au ramonage classique. C’est en général une opération mécanique qui requiert l’usage de matériel spécialisé. Cette pratique n’est mise en œuvre que sur des conduits assez solides pour supporter ce traitement de choc.

Concrètement, le débistrage cheminée, encore appelé dégoudronnage de cheminée, consiste à appliquer à l’aide d’un appareil électrique spécifique appelé débistreuse, des coups puissants sur les parois. Ce martellement à l’aide de masselottes, combiné à un mouvement rotatif, décolle le bistre qui s’est déposé dans le conduit. Cette opération est requise notamment quand on veut tuber un conduit de cheminée. On peut réaliser un débistrage manuel lorsque la taille des conduits le permet.

Un conduit mal isolé peut être plus souvent sujet au bistre. Les dépôts de bistre sont assez dangereux car responsables de nombreux départ d’incendie. Pour un dépôt peu important il existe une méthode de débistrage chimique. Elle consiste à appliquer une poudre chimique qui ramollit sensiblement le bistre et facilite son extraction. Ces opérations nécessitent l’intervention de ramoneurs spécialistes et des précautions pour ne pas endommager l’ensemble de l’installation. Notre entreprise, ADPC, propose ses services de débistrage en Seine et Marne à des tarifs très compétitifs.

 

Pourquoi une cheminée fume beaucoup ?

Une cheminée qui fume plus que de raison est un désagrément qui peut gâcher le plaisir de profiter d’un bon feu de cheminée. La cause la plus courante est la mauvaise qualité du bois. Le bois humide est très peu recommandé tout comme les essences résineuses. Mais certaines causes sont liées à l’entretien de la cheminée ou à la configuration de votre local.

Pour commencer, il faut ramoner votre cheminée et si besoin, la débistrer. Car les cheminées encombrées provoquent une mauvaise évacuation des fumées. Ensuite il faut améliorer la ventilation. Parce que la circulation de l’air et donc l’aspiration des fumées dans le conduit en dépendent. Parfois il faut redimensionner votre conduit en le rallongeant par exemple. Un conduit étroit et long évacue mieux les fumées qu’un conduit large et court. Enfin vous pouvez tout simplement réduire la taille du foyer.

 

Comment enlever le goudron dans un conduit de cheminée ?

Parmi les solutions de ramonage chimique pour enlever le goudron dans un poêle à bois ou une cheminée, il existe, aux côtés des poudres de ramonage, des bûches de ramonage. Ce sont en général des solutions complémentaires au ramonage mécanique ou au debistrage de cheminée. Des méthodes relativement peu coûteuses mais qui ont leurs inconvénients. On utilise souvent ces procédés dans des conduits non maçonnés. La bûche de ramonage se présente comme une bûche de bois qu’on laisse se consumer dans le foyer.

Lorsqu’on a installé un conduit en inox dans un conduit on bénéficie en général d’une bonne étanchéité. Mais le débistrage d’un tubage inox fait plus souvent appel à des procédés chimiques pour ne pas endommager le tube. Des produits dégoudronnant sont disponibles dans le commerce et préviennent efficacement le dépôt de suie et de goudron sur les parois de vos conduits en inox. Pour bénéficier d’un bon conseil dans le choix de l’entretien de votre cheminée, contactez ADPC cheministe 77, votre spécialiste du débistrage en Seine-et-Marne.